#TeamRaleuses n° II – des swatchs à gogo

Il y a tellement de choses que je voudrais vous dire. Tellement de photos que je dois prendre. Tellement d’articles que je dois écrire. Tellement de produits que je dois vous présenter.

Dans le désordre :

  • 3 shampoings de marques différentes
  • 1 gel nettoyant pour le visage
  • 1 marque Suisse dont je suis amoureuse
  • 1 autre marque Suisse qui fait de jolis objets
  • 1 duo de fards à paupières d’une marque que j’ai récemment testée
  • 1 article mode
  • 1 mousse nettoyante
  • 1 crème pour le visage
  • Des waters decals
  • 17 rouges à lèvres

Et j’en passe. Là, je vous énumère juste ce qui est urgent (dans le sens OMG j’ai promis des articles mais je suis suuuuuper en retard et suuuuuper désolée) (ahem).
J’ai un nouveau job (dans la même entreprise mais dans un autre service) qui me prend énormément de temps. J’ai aussi décidé de prendre plus de temps pour moi et les miens et de passer moins d’heures devant le pc, forcément, ça complique les choses, mais je n’abandonne pas. Je suis là, toujours là et je ne pars pas (même si des fois j’ai envie de tout envoyer bouler mais ça c’est une autre histoire).

Si vous me suivez sur Instagram (oh oui oh oui suivez-moi !), vous savez que très régulièrement je poste des photos de mon rouge à lèvres du jour. Je n’ai pas envie de faire un article pour chaque ràl, j’aimerais bien, mais je n’en ai pas le temps. Alors je vous propose de retrouver ci-dessous quelques photos de ce que j’ai porté dernièrement.
Je crée alors une nouvelle catégorie que j’appelle #TeamRaleuses en complément de l’autre nouvelle catégories S’MAC’KED.
Si vous avez des questions sur tel ou tel rouge, n’hésitez pas à m’en faire part, je vous répondrai avec plaisir.

Gladys de Guerlain
Il est beau, il ne dessèche pas, son packaging en plus d’être très pratique est à tomber. Je l’ai dit qu’il était beau ?

gladys_guerlain_10tubes

Bachelorette de Kat Von D
Déjà présenté ici.

bachelorette_katvond_10tubes

Heroine de MAC
Il est magnifique, c’est tout (même si dans la rue les gens les jeunes filles me regardent avec insistance quand je le porte. Peut-être parce qu’elles meurent d’envie d’avoir le même, ou alors parce qu’il est très moche et qu’il ne me va pas). En secret je rêve de posséder Pure Heroine mais il est introuvable.

heroine_mac_10tubes

Coral Calling de Essence
Un petit corail qui ressemble plus à un nude. Sympa à porter mais sans plus.

coralcalling_essence_10tubes

Ladybug de MAC – Collection Red Red Red
C’est un Lustre, réédité, il était déjà sorti il y a quelques temps avec un n° différent. Ici c’est le A54. Super agréable à porter, super brillant et niveau tenue, il se tient :)

ladybug_mac_10tubes

Red de Revlon
Revlon c’est une marque que j’adore et pas seulement parce qu’ils assurent niveau qualité/prix. Il est tout simplement magnifique ce rouge (créé pour la campagne #LoveIsOn)

red_revlon_10tubes

Naked Paris de MAC
Mon tout premier MAC acheté il y a plusieurs années. La couleur est jolie, il est discret et pas asséchant, mais je ne sais pas pourquoi j’ai du mal avec lui. Peut-être à cause de ses milliers de petites « paillettes ».

nakedparis_mac_10tubes

Rebel de MAC
Comme dirait la moi d’il y a 15 ans « il déchire sa race ».

rebel_mac_10tubes

Unlimited Crimson Red de Kiko – Collection Luscious Punk
C’est un satin entre le rose et le rouge, très confortable et qui a une forme de raisin beaucoup trop rigolote.

UnlimitedCrimsonRed_kiko_10tubes

Red Dwarf de MAC – Collection Daphne Guinness
Mon deuxième MAC de tous les temps, je l’avais acheté à cause de son nom. J’ai toujours rêvé être Blanche Neige (qui a quand-même une vie de merde cette jeune fille mais bon, je kifferai parler aux animaux et avoir 7 nains à mon service). C’est un Prolongwear Cream, un peu sec mais pas déshydratant. Il n’y a de rouge que son nom mais c’est une valeur sûre (il a lui aussi un packaging peu conventionnel pour la marque).

reddwarf_mac_10tubes

Je vous ferai régulièrement des mises à jour, ça me permettra aussi à terme de swatcher mes 225 (un truc comme ça) ràl.
En attendant de vous retrouver je l’espère très vite, je vous souhaite une belle fin de semaine si je ne vous revois pas avant.

S’MAC’KED – Le(s) M·A·C du mois – Captive x Miley Cyrus

S’MAC’KED – Le M·A·C du mois, c’est le nouveau défi que Dorra et moi avons décidé de lancer en binôme sur nos blogs respectifs.
Étant l’une et l’autre accros aux rouges à lèvres et plus spécifiquement à ceux de la marque M·A·C et à force de voir notre collection grandir à vue d’œil, nous avons eu envie de vous faire partager, tous les mois, notre coup de cœur mensuel.

Pour ce mois-ci, exceptionnellement et comme il n’y a pas eu de S’MAC’KED le mois dernier, ce n’est pas un mais deux rouges que nous allons vous montrer, dont un identique pour toutes les deux.
C’est parti !

mac

La semaine dernière, j’ai craqué sur Captive (un ràl de la collection permanente).
Captive c’est une sorte de framboise pas mûre écrasée.
C’est une couleur magnifique, ni trop mate ni trop glossy et son fini satin ne sèche pas les lèvres tout en assurant une longue tenue.
Pour le porter, je ne mets rien en dessous (j’ai la Prep And Prime mais je ne l’utilise quasi jamais ce truc), pour dessiner les contour des lèvres, vous pouvez utiliser le crayon Dervish (de la marque et porté ici pour les photos) mais il est pas du tout obligatoire. Selon moi, il va avec tout, à tout le monde et à toutes les saisons. Un vrai intemporel à avoir.

mac_captive_10tubes mac_captive_10tubes (6) mac_captive_10tubes (5) mac_captive_10tubes (4) mac_captive_10tubes (3) mac_captive_10tubes (1)

Après mon achat, et arrivée à la caisse pour payer le précédent petit trésor, caché là tout seul au milieu de rien, il y avait le Viva Glam x Miley Cyrus, je me devais de le prendre évidemment.
Le Viva Glam x Miley Cyrus est un fushia très chaud, crémeux avec un tout petit côté satiné. Il est opaque, super confortable à porter et longue tenue lui aussi. Il a un fini Amplified (qui veut dire selon M·A·C : très crémeux, ultra brillant et parfaitement opaque). Une fois démaquillées, la couleur reste et les lèvres sont teintées pendant encore un petit moment, à tel point qu’après la douche, j’ai réussi à salir mon linge de bain de rose…

mac_miley_10tubes (8) mac_miley_10tubes (7) mac_miley_10tubes (6) mac_miley_10tubes (4) mac_miley_10tubes (1) mac_miley_10tubes (2) mac_miley_10tubes (3)

Mes lèvres démaquillées et après la douche…

mac

Passons maintenant aux choix de Dorra.
Dorra a choisi de nous parler de Captive et de Chatterbox.
Je ne vais pas m’éterniser sur Captive puisque je l’ai, que je l’adore et que je trouve qu’il lui va à ravir. Captive est le genre de ràl qui va vraiment à toutes les couleurs de peau. Excellent choix Dorra :)
Chatterbox quant à lui, je ne le possède pas. C’est un magnifique rose corail parfait pour l’été et que je ne me vois pas porter maintenant (non, ne sentez pas là une pointe de jalousie envers Dorra qui elle profite du soleil alors que moi hier encore étais sous la neige, HUM). Je trouve que ce magnifique corail fait ressortir ses jolis yeux verts et pour être honnête, elle m’a donné envie de me l’offrir la coquine !
J’en profite d’ailleurs pour préciser que le nom S’MAC’KED vient d’elle :)

mac_10tubes

13, c’est le nombre de rouges à lèvres M·A·C que je possède.
3, c’est le nombre de rouges à lèvres M·A·C que j’ai acheté au mois de février.
J’ai décidé que j’allais m’offrir (au minimum) un rouge à lèvres M·A·C par mois (oui, c’est une de mes résolutions de l’année). A ce propos, M·A·C et Manor nous préparent une petite surprise, je vous laisse aller sur mon Instagram pour voir de quoi il s’agit.

Voilà, j’espère que ce nouveau défi sur le blog vous a plus, je vous retrouve le mois prochain avec BEAUCOUP d’impatience.

Disclaimer : en mettant les photos sur cet article, je me suis rendue compte qu’elles étaient de très très mauvaise qualité. J’ai voulu les refaire mais le résultat est le même. Je dois avoir un bug quelque part et dois encore trouver d’où il vient. Du coup, les photos de cet article ne sont pas très jolies mais dès que j’aurai le temps, promis, je les refais.

French Curves – L’imprimé léopard

Oh, un billet mode !
Il y a les blogueuses mode qui se lancent dans la beauté et les blogueuses beauté qui se lancent dans la mode. Enfin, je ne me lance pas dans la mode, loin de moi l’idée de le faire, mais je me suis dit que ça pouvait être sympa de temps en temps de parler mode. Et quoi de mieux que de parler mode dans un billet pour le Challenge French Curves ?
French Curves est un projet lancé par Vanoue.
Le 16 de chaque mois, un groupe de blogueuses curvy francophones vous montrent comment elles s’habillent en fonction d’un thème donné par Vanoue.
Ce mois-ci le thème est : L’imprimé léopard.

fcurves_0215_10tubes (7)
J’avais déjà participé, il y a fort longtemps, et j’ai arrêté.
Je n’aime pas mon corps, je n’aime pas le fait d’être grosse, je ne trouve pas que j’ai un style sympa, particulier ou original mais j’avais envie d’essayer à nouveau, pour me prouver un truc à moi-même peut-être.
Alors, le mois dernier j’ai envoyé un mail à Vanoue en lui disant « dis, tu trouves pas qu’il manque un peu de Suisse dans ton challenge ? Je peux revenir ? », et elle a dit oui.
Et puis j’ai reçu le thème « GRAOU » (l’imprimé léopard donc) et là, j’ai failli faire un malaise. Faut être honête, je n’aime pas l’imprimé léopard, ou alors, rarement. Alors j’ai tout retourné dans ma tête. J’ai failli tout envoyer bouler, j’ai pensé à faire un nail art, mais le nail art et moi ça fait 47, j’ai voulu faire un make up, mais je ne suis pas assez douée, j’ai tout failli envoyer bouler à nouveau et puis, dans un rayon de H&M, je suis tombée sur une écharpe, je l’ai trouvée jolie, et je me suis dit que ça pouvait le faire. Le léopard oui, mais en petit touche.

J’ai choisi un jour où le soleil était de la partie, je me suis habillée et je suis sortie. Et là ça a été très drôle. Premièrement parce que j’ai pris Charly avec moi et que, comme toute star qui se respecte, il aime être sur les photos, et deuxièmement parce qu’il faisait un froid de canard. En soit ce n’est pas drôle mais quand vous êtes comme moi, que vous lisez/voyez des blogueuses mode se faire prendre en photo en petite tenue dans le froid et que vous vous retrouvez à faire pareil en enlevant votre veste alors qu’il fait -3°, ben vous vous dites que c’est le début de la fin, et vous riez.

Je vous laisse avec mes photos. Elles sont sans artifices et non-professionnelles. Avec ma tenue, simple et confortable, comme j’aime, et sans nom de créateur dessus. Je vous dis au mois prochain, peut-être, pour un nouveau challenge.

fcurves_0215_10tubes (4) fcurves_0215_10tubes (8) fcurves_0215_10tubes (5) fcurves_0215_10tubes (1) fcurves_0215_10tubes (6) fcurves_0215_10tubes (2) fcurves_0215_10tubes (3) fcurves_0215_10tubes (9)

* Echarpe & Pantalon : H&M ~ Pull & Veste : Clockhouse ~ Bottes : Dosenbach ~ Sac : Maddison ~ Lunettes : Polaroïd ~ Rouge à lèvres : Ruby Melted *

French Curves est sur Facebook, où vous pourrez trouver tous les autres looks, où en cliquant ICI aussi.

1517398_770625859615577_904330107_n

Fifty Shades of (fucked up) Grey, je l’ai vu et je vous en parle

C’est aujourd’hui qu’est sorti le film Fifty Shades of Grey, et en tant que fan inconditionnelle des livres (je vous en ai déjà parlé ici et ) j’attendais ce jour depuis longtemps. J’ai pris congé cet après-midi et je suis allée, seule, à la séance de 15h35 en VO.

Je ne vais pas parler des livres qui sont très mal écrits (en n’importe qu’elle langue d’ailleurs), je ne vais pas parler du choix des acteurs et encore moins de l’image de la femme que ce film peut faire véhiculer (j’ai un avis très clair là-dessus mais je ne veux pas polémiquer ici). Je vais vous parler du film et de ce que j’en ai pensé. Si vous n’avez pas lu les bouquins et voulez garder le suspens de l’histoire, n’allez peut-être pas lire la suite.fifty

Comme je le disais, j’attends la sortie de ce film depuis le premier jour de tournage, il y a plus d’un an et demi. Je suis l’actualité du film sur tous les réseaux sociaux et avais donc vu une multitude de photos du tournage. Puis la première bande annonce est arrivée (en juillet dernier) et là mon petit cœur faisait «boum boum boum» très très fort façon PIPICULOTTE. Puis la deuxième BA est arrivée, puis la troisième, et au bout de la douzième, j’ai sérieusement commencé à être gavée. Je me suis dis qu’avec tous ces extraits j’avais déjà vu le film et que ce serait une belle grosse daube qui allait me tomber dessus.

L’énorme salle était presque vide, on devait être une trentaine à peine (trois groupes de filles, deux couples, des femmes seules et un Monsieur d’une soixantaine d’année).
Le film commence avec Christian qui court sous la pluie et Ana qui se coiffe, tout ça sous la merveilleuse reprise de «I put a spell on you » par Annie Lennox.  Ce premier titre nous annonce d’ailleurs une très belle bande originale que je conseille.

Les scènes se suivent, fidèles au livre. Les dialogues sont dépourvus d’originalité, fidèles au livre aussi. Mais le tout est beaucoup moins ennuyeux et pompeux que l’écrit.
Les acteurs sont plutôt convaincants (même si on ne les imagine pas nommés aux Oscar évidemment).
Ana est très drôle, a beaucoup d’humour et fait beaucoup moins nunuche que dans le roman. Je pense notamment à la scène où ils discutent du contrat qui est priceless.
Christian, bien que super charismatique et sexy-chocolat comme un Dieu (mais j’aime Jamie Dornan depuis que je l’ai vu pour la première fois à la télé et c’était bien avant qu’il ne soit engagé pour FSoG, je ne suis donc pas objective) n’est pas le mâle surprotecteur, autoritaire, jaloux et «fucked up» du bouquin et c’est bien dommage.
Le langage n’est pas aussi cru qu’à l’écrit non plus, par contre Christian dit bien le fameux « I don’t make love, I fuck, hard ».

Il y a quelques scènes longuettes et presque ennuyeuses, mais pas tant que ça.
Et puis il y a les scènes qu’on attend de voir transposées à l’écran. Pour ma part ça a été la scène de l’ascenseur.

Et celle du planeur où l’on voit sur leur visage et dans leur yeux la joie d’un enfant qui découvre les carrousels pour la première fois.

Du côté des personnages, Kate et Eliott sont presque transparents. Taylor dit trois mots en tout et pour tout, José est bien à sa place et les autres sont là uniquement pour le décor.
Aucune scène n’a été rajoutée, par contre énormément ont été oubliées (mais le film dure quand-même 2h05).

Concernant la ligne de conduite de l’histoire (oui parce que c’est ce que tout le monde me demande haha), n’y allons pas par quatre chemins. On voit les seins d’Ana, les fesses d’Ana, on voit même son frifri. On voit aussi le postérieur de Christian et presque sa stouquette (du moins les poils du haut). Des scènes de sexe il y en a (20 minutes il parait, je n’a pas compté), ça oui. Et vas-y que je te prends par devant, et vas-y que je te retourne, et que je t’attache et que je fais fondre un glaçon entre tes seins et que je te mets le doigts dans ta déesse intérieure. Bref, j’en passe.
Niveau SM, on voit le matériel, on appelle les choses par leur nom et on apprend presque à faire de jolis nœuds avec des cordes rouges. Côté violence, Christian donne des fessées à Ana, utilise une cravache et un martinet. Cette scène est d’ailleurs l’une des plus fortes du film, là où finalement l’histoire prend tout son sens et où, ENFIN, on découvre le côté sombre de Christian et où on sort de la gentillette histoire d’amour. La fin, tout comme le livre, se fini mal et on a TRÈS envie de voir la suite. Suite d’ailleurs confirmée. Toute l’équipe a signé pour les deux prochains volets.

En Suisse, l’âge légal pour voir le film est fixé à 16 ans (et 14 ans si accompagné par un adulte). J’ai lu quelque part que 12 ans aurait été suffisant. Au vu de ce que je viens d’écrire, je ne suis absolument pas d’accord.

En fin de compte, nous avons là un « porno soft » comme ils disent. Un film qui ne nous apprend rien de nouveau, qui retranscrit plutôt bien le tome I et qui ne vous décevra pas si vous avez lu le livre ou que vous ne l’ayez pas lu et vouliez y aller par curiosité.
Cependant, si vous n’avez pas aimé le livre, si vous faites partie des « haters »  alors n’allez pas perdre votre temps ni votre argent.
Mais pour résumer, oui j’ai aimé :)

J’espère avoir répondu à vos questions. N’hésitez pas à me donner votre avis si vous avez vous aussi vu le film, ou si vous allez le voir… ou pas !

Mon avis sur la Clarisonic Mia 2, 1 an après

Je vous parlais d’elle en décembre 2013, quand je l’ai reçue et essayée pour la première fois. A cette époque j’étais assez conquise et plutôt satisfaite du résultat, mais ça ne faisait pas longtemps que je l’utilisais.
Je l’ai utilisée longtemps, changé de brosse, fait une pause, recommencé et re-arrêté. J’ai voulu reprendre ma Clarisonic il a y une dizaine de jours histoire de repartir sur un visage propre et sain. Il faut dire que j’ai de l’acné et qu’en cette période mon visage va bien mieux.

clarisonic_10tubes (2)
J’ai donc repris la bête il y a 10 jours, avec la brosse Head Sensitive (que vous voyez sur la photo).
A la première utilisation, j’ai eu mal. J’avais l’impression quef les poils me grifaient le visage, surtout au niveau des joues (je rappelle le principe pour celles et ceux qui ne le connaîtraient pas, 20 secondes sur le front, 20 secondes sur le menton et 10 secondes par joues). J’ai continué le lendemain, et le surlendemain et encore pendant 7 jours et force est de constater que c’est devenu très désagréable à l’utiliser. J’ai changé de produit nettoyant, 3 fois, mais c’est toujours pareil. Oui ma peau est nette et très propre après l’utilisation mais purée ce que c’est « douloureux » (bon je n’ai pas non plus pleuré de douleur mais c’est franchement pas agréable).

clarisonic_10tubes (1)

Du coup, je suis revenue à ma bonne vieille méthode, celle dont je vous avait déjà parlé il y a bientôt deux ans, avec le disque exfoliant de Sephora, qui est soldé actuellement à 3.49€.

nettoyant_rose_andreia (3)

Mon visage est tout aussi propre, je peux mieux gérer la force du geste et surtout, ça ne me fait pas mal.
Je retenterai sûrement la Clarisonic quand les températures seront plus clémentes (peut-être que le froid et la peau qui tire jouent aussi sur la sensibilité de mon visage) et j’aviserai à ce moment là.

Du coup, je suis obligée de constater que finalement cet outil n’est pas si indispensable que l’on veut bien nous faire croire. Je sais qu’il y a une multitude de nouvelles brosses disponibles, je ne les ai pas toutes essayées, mais si  vous avec une peau un peu sensible (la mienne en plus d’être sensible est très sèche et fragile), la Clarisonic n’est peut-être pas faite pour vous.

D’ailleurs, si vous l’utilisez je voudrais bien connaître votre avis !?!