Et si toi et moi on montait à l’Alpage ?

Samedi dernier, j’ai profité d’une visite à Lausanne pour découvrir une bien jolie boutique et passer l’après-midi en compagnie d’Izanami. Ou plutôt, j’ai profité de visiter une bien jolie boutique et de voir mon amie Izanami, ou le contraire. Bref, j’étais à Lausanne.

Tout en haut de la rue du Petit-Chêne, se trouve l’Alpage.

Capture-d’écran-2014-08-15-à-13.49.41

L'ALPAGE Boutique Lausanne small Photo-1

L'ALPAGE Boutique Lausanne small Photo-2

L’Alpage est une marque de produits cosmétiques suisses qui propose un très large choix de soins ciblés et adaptés à chaque besoin.
Des crèmes et sérums pour le visage, des contours pour les yeux, des crèmes pour le corps, les mains, des gels douches, des démaquillants et autres nettoyants, ainsi qu’une gamme pour hommes.
Le tout est fait sans parabènes et 100% testé dermatologiquement. La gamme actuelle contient en moyenne 85% d’ingrédients d’origine naturelle, avec certains produits jusqu’à 99.9%.

Quand je suis arrivée dans la boutique, la première chose qui m’a frappée a été le décor. Agencée de bois massif, elle offre une ambiance alpine suisse et ultra-moderne et ses petites boilles à lait en vitrine ne font que renforcer le côté nature des produits.
En effet, la majeure partie des produits utilisés sont naturels et/ou bio. On retrouve dans chaque produit des matières premières comme le miel, la pomme, l’abricot, l’edelweiss, l’huile d’amande, etc. Autant vous dire que chaque crème, chaque gel douche, chaque sérum que j’ai essayé et senti avait une odeur merveilleuse (je ne vous mens pas, il est rare que j’aime toutes les odeurs d’une marque, là c’est vraiment le cas).

La deuxième chose que j’ai particulièrement aimé dans cette boutique, c’est la gamme très étendue où chaque personne trouvera ce dont elle a besoin.

L'ALPAGE Boutique Lausanne small Photo-4
L'ALPAGE Boutique Lausanne small Photo-6
Que l’ont soit jeune ou moins jeune, que l’on ait une peau à problèmes ou pas ou juste pour le plaisir, pourquoi pas, on trouvera notre bonheur. L’Alpage a même pensé aux hommes en leur confectionnant une gamme rien qu’à eux (même que s’il y avait eu un Monsieur dans ma vie, je serai repartie avec un truc pour lui rien que pour pouvoir respirer son cou… bref on s’égare).

Capture-d’écran-2014-08-15-à-08.15.51

La troisième chose qui m’a touchée (oui ça commence à faire beaucoup de choses qui me touchent) est la politique de l’entreprise, je m’explique :

  • La production est locale, tout a été fait et conçu exclusivement en Suisse romande (parfum, production, design, étiquettes, étuis carton, caisse d’emballage, assurances, etc).
  • Chaque produit est formulé et testé pour être ultra-sensoriel. Pour cela, des tests assez originaux ont été fait. Par exemple, pour être sûr qu’une crème pour les mains soit non-grasse, il fallait que l’on puisse utiliser son téléphone ou sa tablette juste après l’application. Pour les crèmes pour le corps, on devait pouvoir mettre un t-shirt juste après application sans que ledit t-shirt ne colle à la peau. Je trouve ça vraiment sympa et très intelligent.
  • La biotechnologie pour rendre les formules le plus efficace possible. Les dernières technologies en soin de la peau, notamment celles issues de la biotechnologie, ont été utilisées. Certains des produits ont des cellules souches d’une pomme suisse très rare (il ne reste que 3 pommiers dans le pays). D’autres ont des cellules souches de raisin gammay pour réduire le stress induit par le rayons UV (les produits ne contiennent cependant pas de protection solaire).
  • Responsabilité sociale : tous les étuis d’emballages papier, qui sont en origami pour éviter l’utilisation de colle, ont été pré-pliés dans des ateliers protégés suisses (pour info, un atelier protégé a pour mission d’offrir des activités adaptées aux personnes handicapées ou en grandes difficultés sociales ne pouvant pas trouver une place dans le marché libre du travail).
  • Rien ne se perd : les exfoliants sont faits à partir des akènes de fraises et des noyaux d’abricots concassés

Enfin, j’ai été très touchée par la passion qui animait Julien, le CEO et son assistante Marie. Ils aiment leurs produits, ils les connaissent sur le bout des doigts et je n’ai pas vu passer les 2h en leur compagnie.

C’est un réel coup de coeur comme vous pouvez le constater. La gamme de prix va de CHF 9.95 à CHF 99.95. Evidemment, je n’ai pas pu partir les mains vides, j’aurai été hypocrite de le faire tant j’ai aimé leurs produits, leur concept, leur idée.
J’ai pris des produits de la gamme ETERNALP.
La crème anti-âge lissante et hydratante
Le sérum anti-âge lissant et hydratant
Le gel anti-âge liftant contour des yeux*
Une mousse nettoyante purifiante de la gamme INALP*
Une crème pour les mains nourrissante MIELICIME*

Capture-d’écran-2014-08-15-à-13.36.09

Le renouvellement cellulaire de la peau prenant 28 jours, je reviendrai vers vous le moment venu vous donner mes impressions après test.

Je termine par remercier Julien pour l’invitation et le bel après-midi que j’ai passé « chez lui » et vous recommande vivement d’aller le saluer de ma part.

Boutique L’ALPAGE à Lausanne
Petit-Chêne 1
1003 Lausanne
Suisse
L’ALPAGE (bientôt, l’achat en ligne sera disponible).

* Produits envoyés par la marque, l’agence RP, le revendeur pour considération.

Un super rouge à lèvres pour moins de CHF 4.- c’est possible avec Essence

Hier, après le boulot, je suis partie m’acheter du shampoing car celui que j’utilise actuellement ne me convient pas (ça fait une semaine que je me lave les cheveux avec le fameux shampoing Aussie que j’ai acheté à Paris lors de mon avant-dernier passage à la capitale. Je vous en reparlerai). Du coup, je suis passée dans mon QG habituel, c’est à dire Manor, et je me suis acheté deux-trois autres petites bricoles.

Dans mon haul du jour, il y avait entre autre deux rouges à lèvres Essence, que j’avais envie de tester depuis fort longtemps.
Après avoir réussi à atteindre le comptoir de la marque (une horde de touristes asiatiques s’étant agglutinée devant le présentoir, criant comme les nanas de la pub Zalando et empêchant quiconque d’accéder à la marchandise) j’ai choisi parmi toutes les couleurs disponibles et jeté mon dévolu sur deux teintes.

essence-07-09_10tubes (15)

essence-07-09_10tubes (1)

Un nude se nommant Natural Beauty et un légèrement plus rosé prénommé Wear berries!

essence-07-09_10tubes (12)

essence-07-09_10tubes (2)

Voilà ce qu’en dit la marque :
Longlasting in love… très facile de tomber amoureuse de ces rouges à lèvres longue tenue. Ils confèrent aux lèvres une couleur intense pendant plusieurs heures sans sécher. La formule légère et crémeuse est agréable à porter et pare les lèvres de couleurs sublimes. Le logo d’Essence gravé dans la texture et l’emballage noir, mat avec un anneau de couleur correspondant à la couleur du rouge à lèvres en font un objet stylé.

J’ai été très agréablement surprise par leur facilité d’application et leur texture ultra crémeuse super agréable à poser. Leur pigmentation est correcte sans être non plus super importante, ils ne dessèchent pas les lèvres et tiennent relativement longtemps, de quoi boire et manger un bout de chocolat tout en ayant encore les lèvres colorées.
Niveau odeur, ils ne sentent pas grand chose, mais si on cherche bien on peut sentir l’odeur singulière des rouges à lèvres que portait ma maman quand j’étais petite et que j’adorais lui piquer.
Pour un produit qui coûte CHF 3.75, que demander de plus ?

Place aux photos.
Tout d’abord, le Natural Beauty :

essence-07-09_10tubes (14) essence-07-09_10tubes (7) essence-07-09_10tubes (6) essence-07-09_10tubes (4) essence-07-09_10tubes (3)

Puis le Wear berries!

essence-07-09_10tubes (13) essence-07-09_10tubes (11) essence-07-09_10tubes (10) essence-07-09_10tubes (9) essence-07-09_10tubes (8)La classe non ?
Je pense que je vais sans aucun doute craquer pour d’autres teintes, à ce prix là, je n’ai pas envie de me priver.
Edit : J’ai lu sur les réseaux sociaux qu’aujourd’hui était la journée nationale (?? de quelle nation ??) du rouge à lèvres… cet article tombe de ce fait à pic !

PS : Pour ceux qui se posent la question, j’essaierai de refaire une vidéo ces prochains jours :)

Toutes les huiles ne font pas grossir

Particulièrement celles qu’on applique sur la peau.
Longtemps j’ai résisté, longtemps je me suis dit que d’utiliser de l’huile allait me faire des boutons, j’allais en mettre partout, ma peau allait être grasse, etc. Que nenni, depuis quelques mois, depuis que j’ai cédé à la tentation, je n’utilise pratiquement plus que de l’huile. Pour me démaquiller d’abord, pour me laver ensuite, pour m’hydrater finalement.

Dans ce billet je vais vous parler de deux récents coups de coeur. Un produit que j’ai reçu, et un produit que j’ai acheté.

10tubes_kiehlspayot (4)

10tubes_kiehlspayot (3)

Le premier, c’est l’Huile Fondante démaquillante à l’extrait d’huile d’avocat, CHF 24.- les 200ml

10tubes_kiehlspayot (2)

Je venais de terminer mon huile démaquillante et en cherchais une autre. J’ai trouvé celle-là chez Douglas à Genève (de mémoire elle m’a coûté CHF 24.- mais sur le site de Douglas, qui est en allemand…, je ne la trouve pas, de toute façon, je n’aime pas ce magasin, que ce soit dit).
C’est une huile à l’huile d’avocat (qui hydrate et favorise la cicatrisation des zones sensibles et abîmées, à l’huile de bourrache (qui hydrate et renforce la cohésion cellulaire), à l’huile de carotte (qui hydrate et prévient du vieillissement) et de silicium organique (qui lui prévient de la déshydratation).
Tout ce mélange d’huiles font de ce produit un petit bonheur à utiliser tellement il sent bon. Elle n’est pas grasse et ne laisse pas de film gras sur la peau. J’en mets un pschitt dans mes mains et je fais tout les visage avec en massant délicatement. Il paraît qu’elle cartonne pour le mascara waterproof, mais n’en utilisant jamais, je n’ai pas testé.

Le deuxième c’est le Calendula Deep Cleansing Foaming Face Wash*, CHF 39.- les 250ml

10tubes_kiehlspayot (6)

10tubes_kiehlspayot (7)

Cette huile contient deux agents de surface tensioactifs particulièrement doux afin d’éliminer les impuretés et le sébum en profondeur. L’extrait de fleur de calendula apaise la peau et la glycérine attire l’humidité de l’air et la fixe à la peau. Elle ne contient ni savon, ni sulfate. Le gel s’active au contact de l’eau pour créer une mousse crémeuse et dense qui élimine les impuretés en douceur, sans priver la peau de son hydratation essentielle. Sa mousse apaise et régénère la peau sans l’assécher.
En temps normal je ne suis pas très fan de cette odeur mais là pour le coup, elle est étonnamment agréable.
Tous les soirs, sous la douche, je mets une pompe de produit dans mes mains et pareil, je masse mon visage et le cou avec (soit avec les doigts soit avec ma Clarisonic) puis je rince.

J’adore utiliser ces deux produits ensemble et je sens la peau de mon visage bien plus douce qu’avant. Elle tire moins (je rappelle pour la 1423ème fois que j’ai une peau très sèche) et est moins terne. Cela fait un mois que je les utilisent tous les jours à raison d’une pompe par jour et vous pouvez voir sur la photo ci-dessous le niveau des bouteilles.
Niveau odeur, elle sent l’herboristerie, odeur particulière et reconnaissable aux produits Kiehl’s.

10tubes_kiehlspayot (1)
Gros coup de coeur donc, je ne sais pas si vous connaissez, mais si vous cherchez des produits similaires pour un prix relativement correct je ne peux que vous les conseiller.

10tubes_kiehlspayot (5)

* Produits envoyés par la marque, l’agence RP, le revendeur pour considération.

Essie, collection Summer 2014

Bonjour à tous,
Ce petit billet pour vous montrer les swatchs de la nouvelle collection Essie, Summer 2014.

10tubes_essiesummer2014 (3)
Il y a tout d’abord Urban Jungle*, un beige/lilas très clair, presque blanc, opaque en deux couches qui nous fait penser à l’Alabaster Orchid.

Il y a ensuite un brun, appelé Fierce, No Fear*, qui lui est comparé à l’intense couleur du cacao.

Un orange, Roarrrrange*, censé nous rappeler le Roaaarrrr du tigre.

Un rose, Haute In The Heat*, un joli framboise.

Un bleu, Strut Your Stuff*, nous rappelle l’eau, le fond de la piscine. Essie le décrit comme un bleu cobalt, je ne le trouve pas autant foncé que ça. Il en faut trois couches pour qu’il soit opaque.

Pour terminer, un vert, Ruffles & Feathers*, qui est là pour représenter le turquoise spécifique des plumes de paon… Sauf qu’il n’est pas turquoise, mais bien vert.

10tubes_essiesummer2014 (4) 10tubes_essiesummer2014 (5) 10tubes_essiesummer2014 (1) 10tubes_essiesummer2014 (2)

J’ai un gros coup de coeur pour le rose, le beige et le brun qui vont sans nul doute m’accompagner tout au long de l’été. Cette collection est composée de très bon bons basiques, des couleurs classiques mais rien d’extravagant, dommage. Elle s’appelle Summer 2014 mais aurait peut-être mieux fait de s’appeler Urban Jungle ou un truc du genre, d’après-moi. En effet, en été j’imagine des couleurs bien plus vives que ce beige et ce brun.

* Produits envoyés par la marque, l’agence RP, le revendeur pour considération.

Jeudi confession : Le Bio, je m’en fous

Je pensais écrire cet article demain mais j’aurai dû changer le titre et c’est bien connu, sur les internettes, on se confesse le jeudi. Du coup, j’écris cet article à une heure tardive, ma foi, je fais ce que je veux après tout :)

Il y a quelques jours, j’ai balancé comme ça de but en blanc sur Twitter : Les cosmétiques Bios, je m’en fous ! Oué, des fois je suis une rebelle et je dis des choses qui choquent.
Je ne dis pas que je n’achète pas du Bio, je dis tout simplement que le fait qu’un produit soit Bio n’est pas un argument qui me fait acheter (je précise que je parle bien du Bio et pas des parabènes, ni des produits naturels, ceci est une autre histoire).
LOGO Cosmétique Bio

Après mon petit tweet innocent, je m’attendais à des réactions, mais en fin de compte, parmi tout ce qui m’a été répondu, une seule a réellement retenue mon attention « tu fais ce que tu veux, c’est ta santé après tout ».

On va mettre les choses au clair tout de suite, ma santé va très bien merci.
Je me douche tous les jours avec des produits, la majorité du temps, de grande surface et pas dits naturels.
Je me lave les cheveux tous les jours (oui oui, tous les jours que Dieu fait) avec des shampoings remplis de silicones et autres sulfates (édit : ça me rappelle Quentin, mon coiffeur qui me dit « toute la pollution que tu prends sur la tête à longueur de journée elle est pas sans sulfates, elle. ».
Je mets du vernis qui n’est pas forcément 3, 4 ou encore 5 Free.
Il m’arrive même de me laver les dents avec un dentifrice goût Mojito, comme ça juste pour le fun.

Malgré tout ça, je ne fais pas d’allergies à tous ces produits.
Mes cheveux sont longs, forts, doux et brillants.
Mes ongles sont plutôt jolis.
Mes dents sont blanches et mon haleine est fraîche.

Bien sûr j’ai essayé le Bio.
J’ai commencé par les crèmes pour le visage, jusqu’à ce que je me rende compte que ça ne changeait en rien mon apparence et que mon acné était encore là.
J’ai ensuite testé différents shampoings «propres» pendant des laps de temps plus ou moins longs et jamais de ma vie je n’ai eu les cheveux et le crâne aussi dégueulasses (oui je sais, il y a une phase d’adaptation tout ça, mais foutaises).
J’ai acheté des déodorants Bios, le drame de ma vie. Autant ne rien mettre.
Et surtout, je trouve que le Bio, la plupart du temps, c’est hors de prix pour un truc qui ne le vaut pas (puisque c’est Bio, on utilise moins de produits, alors pourquoi c’est plus cher ?).

Ma questions est donc la suivante :
Pourquoi vouloir absolument stigmatiser les personnes qui ne sont pas comme vous ?
Est-ce que je critique untel parce qu’il mange de la viande alors que moi pas ?
Est-ce que je me moque de X parce qu’elle met du maquillage Yves Rocher alors que moi je n’aime pas leurs produits ?
Est-ce que je me permets seulement de faire des remarques pourries à qui que ce soit parce qu’il achète du maquillage en soldes et ses chaussures au marché ?

Et si finalement, chacun faisait tout simplement ce qui lui plait ?

Ça me rappelle une ancienne collègue, aujourd’hui retraitée. Elle nous a tous, pendant les quelques années où on a travaillé ensemble, bassiné les oreilles avec des théories telles que « Je ne me suis jamais de ma vie étalé une seule crème sur le corps (ni le visage) c’est ça qui sèche la peau. Je me lave les cheveux une fois par semaine. Je prends une douche un jour sur trois et les autres jours je me passe une lavette humide sur le corps (eurk). Je mange des petites graines et du tofu parce que c’est bon pour la santé. Je ne me maquille pas car le maquillage c’est plein de crasses et ça abîme la peau» j’en passe et des meilleures. Ça pourrait s’arrêter là, on pourrait se dire que oui pourquoi pas, c’est une façon de vivre et de voir les choses… si seulement. Cette personne en question, certes ne se maquillait pas et ne s’étalait aucune crème sur le visage mais elle fumait et se mettait tous les jours au soleil sans aucune protection. Ça peut paraître bête comme ça, mais je n’arrive pas à comprendre comment on peut critiquer le maquillage et tout autre produit cosmétique car soit disant ils sont mauvais pour la santé et en même temps tirer sur sa clope !
Donner des leçons oui, mais dans ce cas, il faut commencer par les suivre soi-même. 

Encore une fois, je ne critique pas le Bio, j’utilise moi même des produits Bios. Mais j’utilise ces produits parce qu’ils me conviennent et non pas parce qu’ils portent un sigle spécial ou des promesses de folie.

Et vous, votre rapport au Bio ?

Édit : je ne parle pas écologie dans ce billet exprès. J’ai un côté écolo très présent dans ma vie mais qui n’a, je trouve, pas vraiment de rapport avec le schmilblick.